Bien choisir ses radiateurs électriques

S’il existe un système de chauffage dont le modèle se décline en grand nombre, c’est bien le radiateur électrique. Si bien que choisir le bon radiateur devient un vrai casse-tête. Pour vous aider à bien choisir vos radiateurs, voici les critères que vous devez prendre en compte et les différents modèles auxquels vous pouvez opter.

Quels sont les critères de choix pour avoir un bon radiateur électrique ?

Le premier critère pour choisir un bon radiateur est la puissance. Vous devez savoir qu’un radiateur puissant est plus fiable et plus performant. Surtout lorsqu’il s’agit de chauffe en période de grand froid. Cependant, sachez aussi qu’une puissance élevée équivaut à une grande consommation d’énergie. La solution est de bien proportionner le radiateur selon le volume de la pièce à chauffer.

Après la puissance, vous devez prendre en considération la répartition de la chaleur. En effet, il ne suffit pas qu’un radiateur soit puissant pour qu’il soit confortable. Il faut que l’appareil diffuse bien la chaleur dans toute la pièce où il se trouve pour que les occupants puissent profiter d’un excellent confort thermique.

Il est également préférable de choisir un radiateur équipé d’un système de programmation. Ainsi, la consommation d’énergie sera réduite puisque le thermostat allumera et éteindra l’appareil au besoin. Il sera également possible de programmer la température voulue pour profiter d’un confort optimal en plus de faire des économies.

Quels sont les différents types de radiateurs électriques ?

Commençons la liste par le convecteur. Ce dernier chauffe directement l’air à l’aide d’une résistance électrique. Ce type de radiateur électrique possède une rapide montée de chaleur, mais il n’est pas très bon pour la santé. En plus, utiliser un convecteur nécessite l’utilisation d’un humidificateur d’air.

Pour le radiateur rayonnant, il émet des rayons infrarouges et la diffusion de chaleur se fait par rayonnement. Plus confortable que le convecteur, le radiateur rayonnant chauffe tout les objets qui se trouvent dans la pièce où il se trouve (meuble, mur, etc.). Seulement, l’émission de chaleur s’arrête tout de suite après une coupure d’électricité.

Le radiateur soufflant, quant à lui, est équipé d’un système de soufflerie qui répand la chaleur produite par la résistance. Il est surtout utilisé pour chauffer les petites pièces telles une salle de bain ou dans un comble aménagé.

En termes d’économie, il n’y a pas mieux que le radiateur à inertie. Il conserve l’anergie dans un fluide caloporteur pour le radiateur à inertie fluide et dans un matériau solide (céramique, pierre volcanique, etc.) pour un radiateur à inertie sèche. Deux radiateurs à inerties se distinguent du lot :

– Le radiateur à chaleur douce qui est composé d’une façade rayonnante. Cette dernière est réchauffée par une première résistance tandis qu’un cœur à inertie est réchauffé par une seconde résistance. Ce système est très avantageux : rapide montée en température, restitution durable de la chaleur et un bon confort thermique.

– Le radiateur à accumulation qui est formé par des matériaux réfractaires. Ce type de radiateur accumule également de la chaleur avant de la restituer. Son avantage est qu’il possède une grande capacité de stockage de chaleur. Ce qui lui permet de diffuser de la chaleur toute une nuit sans être connecté.