Quels sont les différents types de motorisation de portail ?

Quels sont les différents types de motorisation de portail ?

De nos jours, rares sont les foyers qui n’ont pas équipé leurs portails de la motorisation. Si vous souhaitez vous aussi investir dans un automatisme d’accès, il faut savoir qu’il existe plusieurs types d’automatismes. Et ils ne se valent pas. Aussi, le choix de votre moteur pour portail ne doit pas se faire à la légère. Dans cet article, nous allons voir les différents types de motorisation de portail.

Automatisme de portails battants

Bien que classique, le portail battant continue de séduire plusieurs ménages. En effet, ce dispositif d’ouverture se montre authentique et résistant. Actuellement, il peut être motorisé. D’ailleurs, le portail battant mérite d’être automatisé puisqu’il est généralement de grande taille. Et il est fatigant et ennuyeux d’ouvrir et fermer manuellement cet équipement tous les jours.

Mais comment choisir la motorisation de portails battants ? Bien sûr, toutes les motorisations ne sont pas identiques. Vous devez ainsi acheter le moteur qui s’adapte au type de votre portail. Il existe plusieurs types d’automatismes de portail battant : la motorisation à vérin, la motorisation à bras, le moteur enterré ainsi que le moteur à roue. Il existe aussi d’automatismes intégrés. Comme son nom l’indique, le moteur doit être installé le jour de la conception du portail.

Motorisation de portails coulissants

Bien entendu, il existe des motorisations conçues spécialement pour les portails coulissants. Elles sont au nombre de deux : l’automatisme de portail coulissant autoportant et l’automatisme de portail à rail. Ce dernier modèle de portail s’appelle ainsi, car il coulisse sur un rail fixé au sol. Il s’articule aux deux galets qui sont fixés sur la traverse basse. Ce modèle est utilisé par près 95 % du grand public. L’avantage avec le portail à rail motorisé est qu’il vous permet de garer votre voiture tout près de votre dispositif d’entrée. Ce qui n’est pas le cas du portail deux vantaux.

Ensuite, il a la motorisation pour portail coulissant autoportant. Ici, le portique semble être suspendu au-dessus du sol. Il nécessite de ce fait un moteur puissant pour le déclencher. Soucieux de cette exigence, les sociétés œuvrant dans la domotique fabriquent des automatismes très robustes pour pouvoir supporter un portail coulissant autoportant. L’avantage est que les portails s’adaptent aux terrains accidentés et en pente ou encore en nivelés. Seulement, son installation demande la mise en place d’un socle en béton, et ce, pour supporter la structure. La motorisation pour portail coulissant autoportant est utilisée le plus souvent dans les ouvertures des industries.

Motorisation de portail qui ne fonctionne plus: quels sont les causes ?

Motorisation de portail qui ne fonctionne plus: quels sont les causes ?

Actuellement, presque tous les foyers en France installent chez soi une motorisation de portail afin de pouvoir optimiser sa sécurité, mais également, bénéficier d’un confort d’usage. Or, comme tous les accessoires de sécurité, une motorisation de portail n’est pas à l’abri d’une panne. Elle peut avoir un disfonctionnement. C’est la raison pour laquelle nous vous dédions cet article. Il vous aidera à identifier les causes du dysfonctionnement de votre motorisation de portail tout en vous donnant les solutions correspondantes.

C’est quoi motorisation de portail ?

Avant de vous détailler les causes du dysfonctionnement de votre motorisation de portail, nous aimerions d’abord vous en dire plus sur une motorisation de portail. Il s’agit d’un automatisme permettant de déclencher l’ouverture et la fermeture d’un portail. Le portail peut être battant ou coulissant.

Avec un portail battant, le mécanisme à mettre en place est souvent : à bras ou à roues. Le mécanisme à bras est celui composé de deux vérins électriques. Tandis que le mécanisme à roues est celui composé d’une roulette motorisé pour chaque battant. Il se place directement sur le portail et assure le déplacement de chacune des deux parties.

Ultérieurement, avec un portail coulissant, c’est un système de crémaillères, relié au moteur qui permet de faire coulisser automatiquement le portail dans son rail.

Pourquoi une motorisation de portail ne fonctionne plus ?

Afin de pouvoir identifier les causes de la panne d’une motorisation de portail, nous vous conseillons de vérifier quelques accessoires. Premièrement, regardez la carte électronique, cela vous permettra de déterminer la source du problème. Ainsi, ouvrez votre carte électronique et constatez l’état des voyants. S’ils sont allumés, cela signifie qu’elle est en bon état. Par contre, si aucun voyant n’est pas allumé, cela veut dire que votre carte est hors service.

À part le problème de carte, le dysfonctionnement de votre motorisation peut être également causé par l’abîment des fusibles. Pour le savoir, il est nécessaire de vérifier le cheminement du courant de son départ à son arrivée. Si les leds rouges sont allumés, cela veut dire que le courant est bien arrivé. En revanche, si elles sont éteintes, il vous est conseillé de vérifier les fusibles.

Ensuite, dans la troisième étape de l’identification du dysfonctionnement, nous vous préconisons de tester tous les périphériques comme les accessoires de commande et de sécurité. Pour ce faire, vous devez débrancher tous les accessoires de sécurité et tester l’automatisme sans.

Pour finir, il ne vous reste plus qu’à inverser les moteurs. Cette opération vous aidera à savoir si la panne provenait d’un des moteurs.

Les solutions à prendre

Comme nous l’avons vu plus haut, les causes de la panne d’une motorisation de portail peuvent être différentes. La solution à prendre doit être également différente en fonction de la source de la pane.

Par exemple, quand une carte électronique ou d’autres accessoires sont abîmés, il est indispensable de les remplacer. Or, si c’est le moteur qui ne fonctionne plus, le mieux serait d’acheter un nouvel automatisme. La raison est simple, le coût de réparation peut être beaucoup plus élevé que le coût d’un nouvel automatisme.

La domotique au service de votre confort

La domotique au service de votre confort

Beaucoup d’inventions ont vu le jour au cours du siècle passé, et celles-ci ont contribué de manière notable à faire changer nos vies quotidiennes. L’invention qui est en bonne voie pour faire partie de notre vie de tous les jours est la domotique, et englobe les différentes techniques et inventions pour automatiser votre domicile.

Présentation de la domotique

Beaucoup d’idées ont toujours circulé sur ce que serait la vie dans le futur, et les maisons automatisées sont certainement ce qui se rapproche le plus de ce qu’on pourrait espérer. En outre, c’est en train de devenir une chose banale, dans la mesure où les systèmes de domotique peuvent s’acquérir pour pas plus de quelques centaines d’euros. Le principe en est simple : plusieurs appareils dits « connectés » sont reliés à une unité centrale généralement par le biais d’un réseau Wifi, et leur fonctionnement peut être géré à distance de cette manière.

De cette façon, différentes tâches peuvent être automatisées, comme l’ouverture et la fermeture des volets, le coupage du gazon, etc. Pour identifier quelle action entreprendre, le système de domotique se base sur différentes sortes de capteurs, qui sont placés à des emplacements spécifiques. Et ces mêmes tâches ainsi que d’autres peuvent se contrôler à distance, comme l’allumage et l’extinction de certains appareils.

Comment fonctionne la domotique ?

Tout se passe dans l’unité centrale, et celle-ci joue plusieurs rôles qui rendent possible d’avoir un contrôle quasi-total sur votre domicile. Elle se charge de collecter différentes données, comme la luminosité, la température, etc. pour ensuite prendre des décisions concernant les actions qu’il faut entamer. Il est ainsi possible de programmer un système de domotique de manière à ce que les volets s’ouvrent ou se ferment suivant que la luminosité au dehors soit plus ou moins importante.

Les différentes actions qu’il vous est possible d’entreprendre sont accessibles depuis l’interface de commande. Celle-ci est localisée sur un ordinateur, mais vous avez également la possibilité d’utiliser votre smartphone, et pour faire cela, il vous suffit juste d’installer l’application qui convient. Généralement, une telle application vous est proposée au moment-même de faire l’achat de votre système de domotique.

Choisir votre compagnie de domotique

Si les prix d’entrées pour un système de domotique est d’environ 300 à 400 euros, cela peut grimper rapidement, en fonction des différents services qui sont inclus dans le système en question, mais aussi par rapport au niveau de sécurité qui est offert pour celui-ci. En effet, pour les systèmes Wifi, il peut être risqué de ne pas avoir une bonne protection. Les cambrioleurs sont actuellement dotés de connaissances leur permettant de passer outre les systèmes de sécurité informatiques si ceux-ci sont trop faibles.

Ainsi, avant de faire l’acquisition d’un système de domotique, il est important de faire la vérification que vous aurez une bonne sécurité avec celui-ci. Pour savoir cela, il vous faut vérifier les avis recueillis auprès des précédents utilisateurs du système de domotique. Si ceux-ci sont positifs, cela veut dire que vous pouvez avoir confiance en la compagnie concernée, autrement, il serait judicieux de tourner les talons.

Comment sécuriser un portail éloigné avec un visiophone connecté à distance ?

Comment sécuriser un portail éloigné avec un visiophone connecté à distance ?

Certaines propriétés disposent d’un portail éloigné de la maison. Du fait de cet éloignement, la surveillance du portail entraîne l’engagement d’une personne pour ouvrir et fermer le portail. Pour y remédier, la solution technologique du visiophone à distance a fait son apparition et présente des avantages considérables au propriétaire. Voyons alors comment sécuriser un portail éloigné avec un visiophone connecté à distance.

Les éléments indispensables pour contrôler le portail éloigné à distance

Pour sécuriser votre portail à distance, il vous faut en premier lieu le dispositif du visiophone installé sur le portail et aussi l’écran correspondant qui sera installé dans la maison. Puis, un box domotique à la maison relié à ce visiophone par des câbles ou en WiFi. Le Smartphone ou bien une tablette connectés par WiFi et par onde radio à ce visiophone est aussi une possibilité. Le portail motorisé et automatisé par les actions domotiques est également requis. Par simple définition, le visiophone est un dispositif dont le fonctionnement est similaire à celui de l’interphone, mais avec l’option vidéo en plus.

Le principe du contrôle à distance par visiophone connecté

La sécurisation de votre propriété, en dépit de votre portail éloigné, peut bien se faire depuis l’intérieur sans besoin de se déplacer. La sonnette sur le visiophone déclenche une notification sur votre box domotique. À l’aide de la caméra dans le visiophone et l’écran à la maison, vous pouvez voir et entendre qui sonne à la porte et lui répondre par microphone. C’est tout simple comme faire un appel vidéo en somme sauf que l’invité ne vous voit pas. Grâce aux merveilles de la domotique, de l’intérieur vous pouvez également commander l’ouverture et la fermeture du portail automatisé.

Pour simuler votre présence aux éventuels malfaiteurs, le Smartphone ou la tablette vous permettra de le voir et de lui répondre intelligemment pour ne pas faire paraître votre absence. Vous pouvez alors contacter vos proches ou les autorités à proximité et leur demander d’avoir à l’œil la personne que vous suspectez, car vous pouvez prendre sa photo et la vidéo fait déjà office d’identification de la personne suspecte. Par la même occasion, vous pouvez vérifier l’exactitude des informations que l’interlocuteur vous communique. Vous serez assurés que la personne est vraiment ce qu’elle prétend être. Faites tout de même attention aux usurpateurs ou imposteurs.

Le visiophone connecté vous donne en temps réel les notifications de présence devant votre portail que la personne sonne ou non. Vous restez ainsi informer de toute visite attendue, inopinée ou encore malveillante. Vous pouvez également anticiper les effractions quand vous avez remarqué les rodeurs près de votre portail sans qu’ils ne s’en rendent compte.

L’obscurité n’est pas un frein à la transmission des images en raison de la présence de capteur infrarouge dans le visiophone. De ce fait, même la nuit, le visiophone détecte tout mouvement et offre des images claires.

Ainsi, le visiophone procure une assurance et une sécurité aux propriétaires, car chaque mouvement près de leur propriété leur est notifié à tout moment et où qu’ils soient.

Economies d’énergie et domotique : des solutions pour dépenser moins

Economies d’énergie et domotique : des solutions pour dépenser moins

Économiser suggère la réduction les dépenses notamment celles superflues ou surabondantes. En fait, cela signifie ne consommer que ce qui est essentiel. Un enjeu qui s’applique partout où l’on peut éviter les gaspillages, entre autres, les consommations en énergie qui occupent une part considérable en somme des factures mensuelles. Avec les différents apports de la domotique dans la régulation de l’utilisation des appareils électriques, la solution s’offre à nous désormais pour dépenser moins.

Les actions de la domotique sur l’économie d’énergie

Dès les installations de votre système domotique, vous allez devoir programmer les commandes à exécuter par les différents composants du système en fonction des conditions qui peuvent se présenter dans la maison. De ce fait, la domotique facilitera : la régulation du chauffage et de la climatisation, l’optimisation de l’éclairage, la gestion des appareils électriques et même prendre soin de la piscine à bon escient ainsi que déclencher l’arrosage automatique.

Régulation du chauffage et de la climatisation

En raison de l’automatisation du système de chauffage dans la maison, la quantité de chaleur produite et diffusée par les systèmes de chauffage s’adapte à la présence de personnes dans les pièces, la température idéale en fonction du temps. Ainsi, en cas d’oubli, la box domotique ou le pilote du système domotique se chargera de l’éteindre et donc d’éviter la surconsommation de l’énergie servant au chauffage et à la climatisation.

Optimisation de l’éclairage

Il en est de même pour l’éclairage, le système révolutionnaire de la domotique se charge d’allumer et d’éteindre les lumières compte tenu du besoin qu’il détermine selon l’heure de la journée et aussi la pièce où vous vous trouverez. L’option de l’ouverture/fermeture des volets joue également un rôle important dans cette optimisation de l’éclairage, en raison que cela vous évitera de fermer les fenêtres trop tôt et donc d’utiliser plus d’électricité pour les éclairages et aussi pour le chauffage.

Gestion des appareils électriques

Les dissipations de l’énergie sont souvent engrangées par l’oubli d’éteindre les appareils, par manque d’attention peut-être due à la fatigue. Heureusement, la domotique prend en charge une partie de l’économie auquel vous êtes peu regardant, mais qui peut vous épargner une somme considérable.

Prise en charge de l’entretien de la piscine

L’entretien de la piscine génère également une consommation élevée d’énergie. La domotique permet de réguler le filtre en fonction de la propreté. L’évaporation de l’eau de la piscine en raison de la non-couverture du bassin occasionnera des rajouts supplémentaires d’eau et donc davantage de gaspillages. Grâce à la domotique, vous pouvez être sûr que votre piscine sera couverte lorsque personne n’y sera.

Optimisation de l’arrosage automatique

Par son analyse de l’hydrométrie de votre jardin, le pilote de votre système domotique se charge de l’arrosage automatique. La précision de la quantité d’eaux nécessaire permet à la fois de préserver la survie des plantes, mais également de ne pas gaspiller l’eau.

Tout compte fait, la domotique vous assiste au quotidien pour exécuter ou vous rappeler ce que vous avez omis de faire et vous soulage ainsi d’un poids financier important.

Quelle marque choisir pour motoriser son portail ? Zoom sur NICE

Quelle marque choisir pour motoriser son portail ? Zoom sur NICE

Pour la motorisation de portails, les concepteurs mettent à la disposition des utilisateurs une gamme de dispositifs prêts à l’emploi. Que ce soit pour le portail battant ou coulissant, les marques de motorisation sont multiples. Le sujet sur la marque prend une grande envergure dans la prise de décision de chacun parce qu’elle détermine généralement la performance de l’équipement choisi. Certes, certains labels proposent leurs produits à des prix plus onéreux que ceux des autres, mais la résistance des instruments est largement satisfaisante. Ce guide vous permettra d’avoir une idée sur les enseignes qui sont les plus plébiscitées.

Les marques les plus reconnues dans le domaine

De prime abord, sachez que d’innombrables labels s’activent dans le domaine de l’automatisme de portail, mais nous n’allons vous présenter que ceux qui méritent une attention particulière. En premier lieu, la marque CAME a déjà fait ses preuves face aux utilisateurs. Il s’agit d’une entreprise italienne bâtie en 1972 qui, depuis sa création, ne cesse d’innover ses produits pour répondre aux attentes de ses clients. Ensuite, il y a NICE qui figure parmi les plus renommées de toutes les marques. Elle séduit sa clientèle grâce à la simplicité d’utilisation et le tarif très abordable des équipements qu’elle propose. Puis, FAAC est également une référence dans ce secteur. La qualité des divers types de motorisations présentées par cette marque n’est plus à prouver parce que ses années d’exécution le prouvent déjà. Avec le vaste catalogue qu’elle met à votre disposition, vous serez toujours sûr de trouver l’automatisme qui convient à votre situation. Par ailleurs, avec l’excellence des appareils fabriqués par la marque BFT, il va sans dire que cette dernière entre obligatoirement dans cette liste.

Comme vous l’avez sans doute remarqué, le monde de la motorisation s’élargit de plus en plus actuellement. Ce qui signifie que les concepteurs d’équipements se multiplient avec cette tendance. Alors, soyez vigilant en choisissant la marque de votre dispositif.

Comment choisir ?

Choisir un tel équipement n’est jamais évident face à tous les produits qui sont proposés sur le marché. Voilà pourquoi vous devez déterminer certains paramètres avant de prendre une décision. Pour ce faire, référez-vous à votre situation et soyez clair par rapport à vos attentes. Le budget est également un point important à respecter parce qu’il s’agit d’un investissement considérable. À ce titre, notez aussi que le prix élevé d’un produit ne définit pas forcément sa qualité ou sa performance. La technique la plus sure est de se fier aux avis des autres clients qui ont déjà utilisé l’appareil qui vous intéresse. La toile peut vous aider à collecter toutes les informations que vous désirez avoir à ce sujet (et la bouche à oreilles également).

Effectuer un comparatif avant de procéder aux achats vous permet de garantir votre investissement. À l’inverse, se précipiter sur n’importe quelle marque peut vous faire regretter votre choix. Et pour chaque marque qui vous intrigue, demandez l’aide d’un professionnel en la matière pour qu’il vous renseigne le mieux possible.

Domotique chauffage électrique : comment choisir?

Domotique chauffage électrique : comment choisir?

La domotique couvre trois domaines clés de l’habitation qui sont le confort, la sécurité et la gestion de l’énergie. Le chauffage électrique étant le système le plus vorace en termes d’énergie. Une branche de la domotique s’est focalisée particulièrement sur les moyens de contrôler et de rationaliser la consommation électrique de ce type de système de chauffage. En quoi cela se manifeste réellement dans notre maison ? À quoi vous en tenir si vous voulez installer de tel dispositif dans votre maison ?

Pilotage et contrôle du chauffage électrique

Outre le fait qu’elle constitue encore le système de chauffage le plus coûteux après le fioul, le chauffage électrique est encore le plus présent dans nos demeures. Radiateurs électriques, chauffe-eaux électriques, sèche-serviettes électriques autant de moyens de chauffage qui nécessitent l’utilisation de l’électricité. Avec le nombre augmentant de pièces à chauffer, la facture EDF grimpe donc exponentiellement. La domotique chauffage électrique s’avère être la solution idéale pour prendre le contrôle de la gestion de ces appareils et dans la même foulée de leur coût en électricité. Effectivement, avec un système intelligent qui limite la consommation, qui évite les gâchis, qui programme ses fonctionnalités en accord avec le réel besoin des occupants de la maison, il est plus facile de faire des économies d’énergie. Comme les besoins et attentes diffèrent pour chaque demeure, il est impératif de savoir faire le choix adéquat sur la domotique à installer chez soi.

Radiateurs intelligents pour la domotique de chauffage électrique

Depuis les années 2000, la gestion des radiateurs modernes se faisait par l’intermédiaire de programmateur central ou dédié. Ces types de systèmes servent à programmer le fonctionnement des radiateurs pour suivre le rythme de vie des occupants d’un logement. Certes, c’est un grand pas vers un chauffage intelligent et économe, mais cela nécessite encore une intervention humaine assez répétitive. Cependant, la domotique en chauffage électrique outrepasse cette avancée avec une exploitation plus poussée de l’automatisation et de la connectivité.

Le choix à faire en matière de domotique chauffage électrique doit être conduit par l’idée que le système de chauffage concerné doit être piloté à distance premièrement. Ceci peut se faire via l’utilisation d’émetteurs radios, dans sa version la moins avancée, ou mieux encore, au moyen d’interfaces d’applications installées sur votre Smartphone ou votre tablette. Cette dernière catégorie est à privilégier parce que c’est elle qui permet le plus de centralisation des commandes et plus de précision dans les scénarios.

Pour avoir un chauffage électrique domotique qui se pilotera par votre Smartphone donc, vous devez vous munir de radiateurs connectés qui seront à même de communiquer avec ce dernier. Si vous n’avez pas l’intention de remplacer tous vos anciens radiateurs, il est tout à fait possible de leur intégrer des thermostats connectés pour les rendre pilotables. Sachez que vous pouvez régler ces thermostats connectés au 10e-degré près pour les plus performants et qui plus est, vous pouvez faire cela en étant absent de votre logement. Avec de tels systèmes de chauffage électrique intelligents, il est plus facile de gérer sa consommation électrique et de vivre dans un confort plus personnalisé.

Ma maison domotique, « connectée » ou « intelligente »

Ma maison domotique, « connectée » ou « intelligente »

Le monde de l’habitat évolue vers un univers de plus en plus connecté et intelligent avec l’avènement et le développement incessant de la domotique. Effectivement, la tendance n’a de cesse de gagner du terrain et s’il y a un constat exact et pertinent à ce propos c’est que le marché de la maison connectée ou intelligente est encore très large. De nos jours, domotique rime avec connectivité et autonomie. Plus vous avez d’objets connectés chez vous, plus votre maison est intelligente.

Domotique : tirer le meilleur parti de la connectivité

Quand les adeptes de la domotique en parlent, il s’agit d’échanger des idées et des expériences sur sa nouvelle acquisition d’objet connecté de tel ou de telle marque, qui est compatible avec tel ou tel box et système. La domotique va bien au-delà de la motorisation et de l’automatisation. Bien sûr, ces dernières restent le socle même de la domotique, seulement vous verrez de plus en plus d’objets qui se pilotent plus par le biais d’un simple Smartphone qu’au moyen de télécommandes. C’est un peu le début de la fin pour les télécommandes-radios parce qu’au fil du temps leurs utilisateurs se trouvent avec tout un petit monde à gérer et à classer. Avec la connectivité, votre maison peut bénéficier d’un système de commande plus centralisé et plus riche en scénarios. Les applications qui gèrent les différents éléments connectés de la maison « connectée » sont de plus en plus performantes, offrent plusieurs réglages et préréglages plus précis, un environnement plus riche, etc.

Maison « intelligente » : plus de mauvaises surprises

Finies les mauvaises surprises quand vous triez vos factures d’électricité, de gaz, et d’eau. Avec une maison intelligente qui s’occupe d’elle-même telle une bonne gouvernante. Vos consommations peuvent être surveillées en temps réel et comme vous ne pouvez pas être tout le temps là à tripoter votre téléphone à longueur de journée, votre système vous envoie des notifications vous signalant l’imminence de l’atteinte d’un seuil. Plus exactement, ce seuil a été fixé par vous-même ou a été calculé en fonction de vos réels besoins donc il n’y a aucun risque que cela empiète sur votre confort et votre hygiène. Le confort et la gestion rationnelle de l’énergie sont au cœur même des recherches et du développement en domotique ajoutés à la sécurité.

Maison plus stratégiquement protégée

Avoir une maison hyper-connectée est un atout majeur pour gagner en confort et en économies de toutes sortes, seulement ce ne serait pas très brillant de léser la sécurité, ne serait-ce que pour protéger lesdits objets connectés. Caméras IP, détecteurs en tout genre, alarme domotique silencieuse automatisée, etc. autant d’yeux et d’oreilles interconnectés qui assurent une plus grande sécurité à la maison intelligente et à ses occupants. Appuyée par plusieurs technologies en évolution continuelle, la domotique sécurité permet en ce moment de varier grandement la façon d’opérer des systèmes de sécurité. Il est par exemple possible de créer divers scénarii qui peuvent aller de la simple dissuasion jusqu’à une vraie défense plus musclée. Vous pouvez en l’occurrence simuler votre présence en programment l’allumage et l’extinction de vos éclairages, l’ouverture/fermeture de vos volets pendant un week-end à la compagne ou pendant une longue vacance.