comment trouver un électricien fiable ?

comment trouver un électricien fiable ?

Il n’est pas rare qu’on doive faire face à des problèmes d’électricité chez soi, et c’est quelque chose qu’il est nécessaire de prendre en main de manière optimale si on souhaite que les soucis soient gérés efficacement. En outre, on doit faire en sorte de bien faire nos recherches afin de dénicher un électricien en lequel il nous est possible d’avoir une bonne confiance.

Réunir plusieurs profils

Une simple recherche sur internet vous donne l’accès à un grand nombre de profils pour un électricien, mais il ne faut pas faire l’erreur de vous approcher du premier sur lequel vous tombez. A la place, il vaut mieux choisir plusieurs prestataires et les réunir dans une liste afin de faire en sorte d’avoir un maximum d’options sous la main. Vous pouvez aussi vous faire une meilleure idée de ce qu’un bon électricien doit être en mesure de fournir en termes de services.

Les retours en provenance des clients

Suivant qu’un prestataire fasse ou non du travail de qualité, il recevra des retours plus ou moins bons en provenance de sa clientèle. Afin de vous faire une idée de ce que vaut un électricien spécifique, vous pouvez mener votre petite enquête pour trouver ce que pensent ses clients de son travail. Il vous suffit généralement de taper son nom dans un moteur de recherche, ou celui de son entreprise, puis vous trouverez tout ce qui se dit sur lui en tant que professionnel.

L’expérience de votre prestataire

Plus un électricien sera doté d’une grande expérience dans son domaine, plus il sera en mesure de vous fournir une bonne qualité de service. En revanche, l’expérience d’un prestataire dans ce domaine en particulier peut aussi s’accompagner d’un prix plus élevé que la moyenne. Cela en vaut généralement la peine, car vous pouvez ainsi avoir l’assurance que le tout soit bien fait comme il faut. Le cas inverse est que si vous vous tournez vers un prestataire peu expérimenté, cela vous coutera moins cher, mais les services ne seront pas d’aussi bonne qualité.

Les qualifications qu’il possède

Quand un professionnel dans son domaine est assez compétent, il dispose généralement de certifications et autres qui viennent indiquer qu’il dispose d’un niveau de maitrise élevé. C’est aussi valable pour l’électricien, qui peut se doter de qualifications diverses. Celles-ci peuvent se rapporter à des tâches comme la pose d’éléments d’optimisation énergétiques pour la maison. Aussi, avant d’embaucher un électricien, vous pouvez lui demander quelles sont ses différentes qualifications.

Le bouche à oreille

Une des manières efficaces pour trouver un prestataire fiable est aussi de demander à vos proches s’ils en connaissent un bon. Ceux-ci sont une référence de confiance, et peuvent vous rediriger vers quelqu’un qui puisse bien être capable de se charger des tâches qui se rapportent à l’électricité au sein de votre maison. S’ils ont été satisfaits des services d’un tel professionnel, les chances sont grandes pour que vous le soyez également. Par contre, on ne peut pas toujours avoir l’assurance de trouver un prestataire pour les tâches d’électricité via cette méthode.

les rôles de la domotique dans une maison connectée

les rôles de la domotique dans une maison connectée

Adepte de la nouvelle technologie ? Cet article est fait pour vous. Soyez alors à la page de l’actualité et bénéficiez des avantages que peut offrir la domotique. De quoi s’agit-il vraiment ? Un tour d’horizon sur les rôles de la domotique dans une maison connectée vous permettra de comprendre un peu plus sur le sujet.

Comprendre ce qu’est la domotique

Étymologiquement, le mot domotique est issu du latin « domus » qui signifie maison et du suffixe « – ique » qui fait référence à l’informatique. Dans l’ensemble, la domotique est définie comme étant la combinaison des techniques et technologies qui permettent d’automatiser et de faciliter certaines tâches dans le foyer. Elle allie confort, sécurité, et économie d’énergie à la fois.

Faire la différence entre maison connectée et maison intelligente

Au contraire de ce que certains pensent, une maison connectée est bien différente d’une maison intelligente. Certes, elles sont l’une comme l’autre dotée d’appareils domotiques, cependant, elles ont chacune leur propre particularité. Sur ceux, sachez alors qu’une maison connectée est celle qui nécessite l’utilisation d’applications pour commander les différents appareils connectés qui s’y trouvent. La commande peut se faire à distance via une tablette, un ordinateur, un Smartphone, ou bien l’aide d’une télécommande. Elle peut également se faire sur place par le biais d’une boite à code ou d’un interrupteur mural par exemple.

Par contre, une maison intelligente s’active toute seule. Elle n’a nullement besoin d’intervention humaine. Dans la plus part du temps, les appareils domotiques qui la composent sont dotés d’un système intelligent qui leur permet d’anticiper les comportements. Ce qui explique le fait que le portail de votre voisin s’ouvre et se ferme tout seul dès que sa voiture s’en rapproche.

La domotique et la maison connectée : un bonheur inouï

La domotique est un mécanisme qui permet d’automatiser, de centraliser, de programmer, et de gérer la commande des différents éléments de la maison. Son principal rôle est alors de faciliter le quotidien des habitants. Ce qui veut dire qu’avec une maison connectée, vous avez la possibilité de profiter d’un confort d’utilisation optimal de vos différents équipements. Prenons par exemple les volets. D’un côté, ils peuvent se piloter à distance pour vous éviter de vous déplacer dans chaque pièce pour les ouvrir et les fermer tous les jours. D’un autre côté, vous avez en option la centralisation de commande qui vous permet d’actionner d’un coup tous vos volets.

En outre, les appareils connectés sont également de bons éléments de sécurité. Programmables, ils s’actionnent tous seuls à l’heure exacte et au jour souhaité. Personne ne pourra alors se douter de votre absence. Eh oui ! Avec vos volets qui se ferment et qui s’ouvrent comme tous les jours, ainsi que vos luminaires qui s’allument et qui s’éteignent au bon moment, les cambrioleurs n’auront pas l’audace de s’infiltrer dans votre maison connectée. D’autant plus que la domotique vous permet d’avoir un parfait contrôle d’accès à votre demeure, puisque vous pouvez suivre de près tout ce qui se passe dans votre maison même en étant en vacance.

En plus du confort et la sécurité, vous avez aussi la chance d’économiser de l’énergie avec des appareils domotiques dans le foyer. Avec vos luminaires qui s’éteignent tous seuls quand la pièce est inoccupée, votre chauffage qui se coupe automatiquement quand une fenêtre est ouverte… c’est sûr que vous constaterez une considérable baisse sur vos factures énergétiques.

Comment obtenir un seuil de portail de niveau ?

Un gage de sécurité indéniable à votre logement, la quasi-totalité des personnes veulent impérativement se procurer des portails de qualité en tout point. Par rapport à l’installation, plusieurs étapes doivent être respectées de manière minutieuse. La réalisation de ce seuil exige en effet certaines consignes importantes qu’il faut consulter auprès des fournisseurs où vous avez acheté les menuiseries. D’ailleurs, en étant la base pour installer un portail, la pose de ce seuil requiert sans aucun doute le suivi à la lettre d’étapes cruciales à prendre en considération. Pour vous aider à mieux obtenir un seuil de portail de niveau, nous vous invitons à suivre cette rubrique riche en conseils et méthodologies.

C’est quoi un seuil de portail ?

Généralement, le seuil de portail est la première étape ou considéré comme la base essentielle pour réaliser un portail. Par définition, un seuil de portail, très connu sous le nom de longrine, est en effet une sorte de faction bétonnée ou de poutre coulée dans le sol, situé normalement entre deux piliers de l’entrée. Ainsi, cette partie est quasiment inaperçue et invisible puisque la totalité de la partie est notamment enterrée. Dans le cas où vous optez pour un portail coulissant, le seuil est indispensable pour tout aménagement de portail coulissant, car il sert à assurer le chemin de colisage ou de roulement du portail.

Comment réaliser un seuil de portail ?

Avant de procéder à l’installation d’un portail, il faut tout d’abord se pencher sur la réalisation du seuil de portail. En effet, pour procéder à la préparation de ce seuil, vous devez préalablement creuser du sol en suivant la longueur représentée par la longrine elle-même en y additionnant avec la largeur des piliers ou des poteaux. Pour cet effet, il est préférable de faire dépasser de quelques centimètres le seuil, de préférence d’une dizaine de centièmes notamment sur chaque côté des piliers afin d’avoir un ajustement parfait pour faciliter leurs positionnements.

En général, la largeur du seuil doit être identique à celle des piliers avec une profondeur de 30 cm environ dans le sol. Ainsi, vous pouvez aussi creuser le sol de façon plus profond pour pouvoir positionner des planches de coffrages dans le but d’obtenir un seuil absolument rectiligne. Ensuite, faites glisser des cales de bois entre le sol et les planches pour disposer d’une bonne maintenance de hauteur. En outre, pour obtenir un seuil de portail de niveau, il faut que les planches soient positionnées horizontalement de manière consécutive.

Avant dernière étape, celle-ci consiste à mettre en place une semelle métallique agencée dans les trous de piliers après la fondation des planches de coffrages pour que le seuil soit amplement ferraillé des mauvaises surprises. Ensuite, positionnez des fers de poteaux qui sont par la suite devraient être ligaturés à la semelle de fondation grâce à un fil de fer. Une fois terminé, coulez à la suite le béton du seuil pour résulter d’une rigidité impeccable.

Humidité et motorisation de porte de garage électrique

Comme dans plusieurs cas de figure recensés, quelque temps après l’installation de la motorisation de portail de garage, des petits soucis dans le système d’ouverture et de fermeture peuvent se produire de manière aléatoire. Avec la présence d’éléments et de facteurs nuisibles comme l’humidité, il est parfois indispensable de prendre les mesures qui s’imposent. Pour ne pas se retrouver dans des situations désagréables où on doit envisager le remplacement ou le démarrage de travaux de réparations fastidieuses et onéreuses, il faudra de ce fait mettre la main à la patte et commencer à entretenir de façon régulière vos équipements. En raison des contraintes qui subsistent dans l’environnement dans lequel évoluent ces dispositifs, il vous faudra préserver le confort espéré lors de son acquisition. Afin d’atteindre ses objectifs de départ, nous vous avons concocté quelques astuces pour garder votre portail de garage en bon état pour autant quelques années en perspective.

Pour quelle raison faudrait-il entretenir une motorisation de portail ?

Comme nous l’avons si bien mentionné ci-dessus, plusieurs facteurs et éléments pathogènes peuvent affaiblir la résistance de vos portails et ainsi porter atteinte au bon fonctionnement des fameuses motorisations. Avec les intempéries et un climat peu clément, ces dispositifs sont soumis à rudes épreuves et malgré leur haute performance, ils ne sont pas à l’abri de dysfonctionnement imprévu. L’humidité est un fléau que ces systèmes doivent faire face. Et comme un malheur ne vient jamais seul, il apporte avec lui son lot de désagrément avec la prolifération de moisissures. Cet environnement favorise l’apparition de bactéries en tout genre et sans intervention extérieure, des insectes et autres vermines pourront facilement s’infiltrer dans le mécanisme et entraîner des anomalies à fréquence répétée.

Comment arriver à entretenir efficacement une motorisation de portail ?

Pour assurer un fonctionnaire sans encombre de vos portails, il faudra envisager un nettoyage périodique. Cet entretien est parfois obligatoire, mais il sera pratiqué de manière périodique. Une période semestrielle serait tout à fait recommandée et vous n’aurez qu’à légèrement enlever les débris et poussières incommodant les pièces du moteur. En somme, cette étape n’a rien de difficile et nécessitera pas plus d’une heure de travail.

Quand vous aurez fini de nettoyer, la prochaine étape consiste à vérifier l’état des pièces de la motorisation. Vous aurez à identifier en priorité les photocellules, les lampes clignotantes, et les barres pulpeuses. Après avoir respecté ces quelques étapes, vous allez maintenant entamer la dernière action, c’est-à-dire l’évaluation de l’automatisme de portail. Vérifiez bien si pendant la fermeture et l’ouverture, toutes les visseries sont bien en place et aucun élément ne dérangent le mécanisme dans son ensemble. Pour vous assurer une fluidité continue, il est essentiel d’enduire de lubrifiant la vis sans fin.

Meilleur interphone vidéo sans fil : Le comparatif

Meilleur interphone vidéo sans fil : Le comparatif

Les différents modèles d’interphones vidéo sans fil sur le web sont actuellement nombreux, et il est essentiel de savoir quels critères il nous faut prioriser auprès de ceux-ci. L’une des manières de vous aider sur ce plan est de voir les comparatifs des modèles présentant les différentes caractéristiques possibles pour ce genre d’appareil.

Pourquoi choisir un interphone sans fil ?

Un interphone est un élément nécessaire pour vous permettre d’optimiser le confort au sein de votre maison, notamment parce qu’il ne vous sera plus nécessaire de vous déplacer vers votre portail ou porte d’entrée pour voir qui vient vous rendre visite. À la place, il vous faudra simplement utiliser le moniteur qui est de votre côté pour communiquer avec la personne qui vient chez vous.

Le fait que l’interphone soit sans fil vient être un grand avantage pour vous sur le plan de l’installation, car il ne sera pas nécessaire de faire les travaux relatifs à l’installation de câblages divers. En outre, les câbles en question jouent divers rôles, soit celui de transmettre les informations au cours de la communication, mais aussi pour assurer l’alimentation en électricité de votre interphone.

Les modèles entrées de gamme

Parmi les solutions qui s’offrent à vous en termes d’interphone sans fil, on peut mentionner l’utilisation d’interphones qui entrent dans la catégorie d’entrée de gamme. Ceux-ci sont composés de matériau de seconde qualité, et peuvent ainsi s’acquérir pour un tarif raisonnable. Il faut cependant éviter de vous tourner vers des modèles qui ont déjà servis, et prioriser les articles neufs.

Des sites comme Amazon vous permettent de dénicher des modèles hautement intéressants, et qui n’ont jamais servi, pouvant s’acheter à des tarifs hautement raisonnables. Il est juste question de faire une comparaison des différentes offres qui vous sont faites, et de ne pas vous précipiter sur la première proposition que vous dénicherez.

Les modèles de haute qualité

Ici, il est question d’articles qui ont été fabriqués par des grandes compagnies, et qui sont parmi ce qui se fait de mieux sur le marché pour les particuliers. Des compagnies comme Nice se comptent parmi les grands noms dans cette catégorie de produits, et il est fait en sorte par les professionnels de vous assurer une bonne durabilité et fonctionnalité des différents articles dont il vous sera fait la vente.

Les modèles solaires

Il se trouve des interphones vidéo sans fil qui s’accompagnent de panneaux solaires ; cette option est hautement intéressante dans la mesure où il est possible pour les appareils d’être alimentés en électricité sans devoir être relié à votre réseau électrique. En effet, ici, une batterie est présente, et celle-ci peut se recharger en électricité au besoin grâce au panneau solaire.

Il faut noter que sans la présence de la batterie, il n’est pas possible pour le modèle d’interphone vidéo sans fil de fonctionner convenablement, car il faudrait sans cela attendre à chaque fois qu’il y a du soleil, ce qui rendrait le portail inutilisable pendant la nuit. Le tout est de bien prendre votre décision en ce qui concerne le modèle d’interphone sans fil solaire à mettre en place.

Porte de garage qui ne descends plus entierement, comment faire ?

Porte de garage qui ne descends plus entierement, comment faire ?

À force d’être utilisée, la porte de votre garage n’arrive plus à descendre complètement de son logement. Cette défaillance peut conduire au dysfonctionnement de l’ensemble de l’installation et peut entraver votre quotidien. Dans cet article, on vous donne quelques conseils pratiques sur la solution adéquate à ce genre de problème. Suivez le guide !

Problème d’ouverture et de fermeture de porte de garage

Beaucoup de monde se plaine du caprice de leur porte de garage qui n’arrive plus à bouger correctement. Et cette panne survient justement au moment où on a vraiment besoin d’utiliser la porte du garage. Ce problème peut être dû au dysfonctionnement du système d’opération de la porte de garage. Pour y remédier, vous devez d’abord vérifier si le capteur de l’installation n’est pas hors service et aussi vérifier s’il y a une lumière qui clignote au moment où la porte ne se ferme pas convenablement. Lorsque vous constatez cette lumière, cela indique que la porte de votre garage connait des défaillances.

Vérification de l’émetteur de l’installation

De nos jours, l’option d’un portail ou d’une porte de garage équipé d’un système de motorisation devient une évidence. De ce fait, lorsque la porte de votre garage est motorisée, ses mouvements sont automatiquement conduits par une télécommande, et ce, à distance. Et si la porte de votre garage n’arrive pas à se fermer normalement lorsque vous appuyer sur la télécommande de portail, il se peut que cela provienne de l’émetteur. La solution à ce genre de problème est vérifier l’alimentation de la motorisation de la porte de votre garage. Aussi, vous devez vérifier tous les branchements sur tous les circuits du système. Si tout est en ordre et que la porte n’arrive pas encore à joindre le bas du garage ou se coince au milieu, vous devez vérifier la programmation de la télécommande.

Le détecteur de mouvement

En général, une motorisation d’une porte de garage est équipée d’un détecteur de mouvement. Ce dispositif est essentiel pour prévenir les éventuels accidents qui peuvent se produire tout au long de l’usage de l’installation. Ce sont les capteurs infrarouges qui empêchent la porte de votre garage de se fermer lorsqu’il y a des mouvements ou de l’obstruction le long du passage de la porte. Donc, si le portail n’arrive pas à descendre, il se peut qu’un objet bloque son passage d’où le besoin de vérification.

À chaque problème, une solution

Au moment où vous en avez le plus besoin, la porte de garage qui ne descend plus entièrement. Cette situation est vraiment désagréable et frustrante à la fois. Mais il y a toujours une solution si un problème se présente. Il faut juste savoir quelle est la cause d’un tel désagrément. Comme on vient de mentionner, il se peut que la télécommande de la motorisation de la porte de votre garage n’arrive pas à contrôler les mouvements de l’installation. Aussi, cela peut provenir d’un objet bloquant ou bien d’un problème de câblage au niveau du circuit de branchement de l’installation. SI vous avez tout vérifié, mais le problème persiste, il est plus sage de faire appel à un professionnel pour faire un diagnostic de la porte de votre garage.

Pilier pour portail en aluminium ou a composer en beton

Pilier pour portail en aluminium ou a composer en beton

La mise en place d’un portail est une nécessité pour assurer la protection de votre propriété contre les intrusions non souhaitées. Pour assurer la robustesse de votre portail, il est nécessaire de faire l’usage de piliers de portail, qui viennent soutenir celui-ci du mieux qu’ils peuvent, et ici, vous avez la possibilité de vous décider pour le matériau.

Introduction au portail

Parmi les différents éléments qui entrent dans la composition de votre maison, le portail est celui qui assure une bonne protection de votre propriété en général. En effet, il vous est possible de passer par celui-ci au moment de sortir ou d’entrer chez vous, et il est quand même faisable de verrouiller cette partie de votre maison pour éviter que les personnes malfaisantes puissent entrer trop facilement chez vous. Vous pouvez placer des systèmes de fermeture qui ne sont pas trop aisément détournés par les personnes qui souhaitent vous cambrioler.

Parmi les parties de votre portail qui aident celui-ci à tenir en place, on peut mentionner les deux piliers qui sont placés côte à côte. Ces derniers jouent le rôle de support pour le portail, et donnent une structure qui d’un côté rend possible à votre portail de tenir debout, mais aussi d’éviter qu’il fasse trop facilement l’objet de vandalisme. En effet, il n’est pas possible de retirer facilement un portail de son cadre si les éléments comme les piliers sont mis en place de manière efficace.

Choisir un matériau pour vos piliers de portail

Il y a plusieurs options qui se présentent à vous en ce qui concerne les piliers de portail, et parmi les options qui sont mise à votre disposition, on peut mentionner les piliers en aluminium. L’un des principaux atouts de ce matériel utilisé dans ce but est un magnifique rendu esthétique. En outre, l’aluminium est un métal de plus en plus favorisé dans le domaine de la construction et du bâtiment en raison de ses points forts sur le plan visuel.

Aussi, on peut avoir l’assurance que celui-ci pourra durer longtemps, notamment sans qu’on ait à craindre la rouille. L’une des options les plus populaires sur ce plan est également le béton, qui offre une résistance indéniable. Il est juste nécessaire de bien faire le coulage du béton au moment de la mise en place de ceux-ci, ou bien de réussir la taille de celui-ci dans le cas où il s’agit de béton cellulaire.

Trouver les meilleurs matériaux pour vos piliers de portail

Afin de bénéficier de piliers de portail qui puissent jouer convenablement leur rôle, il est essentiel de faire usage des meilleurs matériaux possibles sur ce plan. Afin de dénicher cela, il est d’augure de faire des recherches sur le web, puis de réunir différentes offres. Le but est de noter les différentes caractéristiques de chaque matériau, puis la qualité, et enfin le prix auquel celui-ci est proposé. Une fois ces données en main, vous serez en mesure d’identifier quelle offre est la plus calibrée pour vous. Ainsi, c’est une tâche qui nécessite qu’on prenne bien notre temps avant de finaliser une décision.

Réparation d’une gâche électrique de porte

Réparation d’une gâche électrique de porte

Les portes qui s’ouvrent à distance offrent un grand avantage aux utilisateurs parce qu’elle permet à la fois de gagner du temps et d’accroitre la sécurité. Pour pouvoir actionner une porte à distance, il convient de l’équiper d’une gâche électrique. Par ailleurs, il est à noter qu’un dysfonctionnement au niveau de cette dernière peut occasionner beaucoup de désagrément pour les utilisateurs. Ce qui implique qu’une réparation instantanée s’impose. Si vous vous trouvez face à ce problème, nous allons vous filer quelques conseils pour dépanner la gâche. Voici les détails.

Connaitre le fonctionnement d’une gâche électrique

À titre de rappel, sachez que la gâche électrique est installée au niveau de l’encadrement de la porte qui reçoit le pêne de serrure. Pour la gâche électrique, l’activation pour le verrouillage ou le déverrouillage de la porte se fait à partir d’une télécommande. De ce fait, sans cette dernière il est impossible d’effectuer un mouvement au niveau de la porte. Pour être plus exact, il y a une liaison entre une bobine insérée dans la gâche et une console de commande qui active le mécanisme pour libérer le pêne. Donc, quand le pêne se retrouve à nouveau dans la gâche, la porte de ferme. Naturellement, pour que tout cela soit possible, l’alimentation en courant électrique s’impose. Par ailleurs, quand une panne de courant survient, il y a toujours un moyen d’actionner la gâche. Les solutions peuvent être différenciées en fonction du type de gâche que vous utilisez. En l’occurrence, on peut retrouver la gâche électrique à émission, la gâche électrique de rupture et la gâche électrique à contact stationnaire. Pour le premier type, la gâche sera mise sous tension lors d’une coupure de courant. Pour le second, tout se passe sur la bobine pour la libération à demi-tour qui sera la solution d’évacuation. Et pour le cas de la gâche à contact stationnaire, une mise sous tension par impulsion de la bobine peut maintenir le mécanisme pour que la porte se déverrouille. S’informer sur tous ces modes de fonctionnement est important afin de trouver une solution pour réparer une gâche électrique en panne.

Comment réparer une gâche électrique

Selon le problème qui survient sur votre gâche électrique, les solutions peuvent diversifier. Donc, en premier lieu, vous devez déterminer la source du dysfonctionnement avant de pouvoir élaborer un plan pour le dépannage. Dans certains cas, il est nécessaire de démonter la gâche pour vous permettre de faire le diagnostic, mais dans d’autres cas, vous pouvez l’observer de l’extérieur (si le problème n’est pas sérieux).

En outre, il est aussi raisonnable de faire directement appel à un serrurier qualifié si vous n’avez aucune compétence dans le domaine du bricolage. Cette démarche est la plus sécurisée afin de vous permettre d’utiliser convenablement votre porte sans trop attendre. De plus, une erreur au niveau de la réparation peut aussi vous conduire à un remplacement complet de votre gâche si vous vous y prenez mal. Ce qui serait un investissement inutile si vous choisissez de solliciter les services d’un dépanneur.

Autoconsommation photovoltaïque et domotique

Autoconsommation photovoltaïque et domotique

De nos jours, bon nombre de ménages optent pour l’énergie solaire. Ils ont bien raison si l’on se réfère aux différents avantages de cette source énergétique. Non seulement elle est gratuite, mais elle est également propre et écologique. Pour tirer profit davantage de l’énergie solaire, il faut conjuguer autoconsommation photovoltaïque et domotique. Ces deux concepts permettent d’utiliser cette énergie de manière efficiente.

Qu’est-ce qu’on entend par autoconsommation photovoltaïque ?

En décryptant le mot autoconsommation, on peut déduire que le terme désigne une maison qui produit elle-même une partie de son électricité. Et ce, pour sa propre consommation. C’est une idée géniale pour lutter contre les problèmes énergétiques actuels comme la hausse du prix de l’énergie et l’électricité.

Pour bénéficier de cette source d’énergie, des panneaux photovoltaïques doivent être installés sur les parties exposées au soleil de la maison comme sur la toiture ou sur le gazon du jardin. L’autoconsommation photovoltaïque c’est donc l’utilisation d’une énergie provenant de panneaux solaires. Ces derniers captent les rayons du soleil et les transforment en électricité. Ensuite, les énergies dégagées par les appareils utilisés seront réutilisées pour se transformer à nouveau à une énergie. Ici, il faut bien choisir ses appareils électroniques et systèmes de chauffage. Par exemple, vous devez utiliser un chauffe-eau thermodynamique pour votre production d’eau chaude sanitaire. Celui-ci capte en effet l’énergie disponible dans l’atmosphère de la maison pour mettre au chaud l’eau dans le basin.

Avantages de l’autoconsommation photovoltaïque et domotique

Le terme domotique se dit de la maison connecté. Autrement dit, les appareils électronique et électrique utilisés sont pilotés à distance par un émetteur tel qu’une télécommande. On peut parler de la domotique quand on utilise un appareil de chauffage télécommandé ou un système de climatisation programmable.

Si l’on se réfère à cette brève définition, on peut déduire que l’autoconsommation photovoltaïque et domotique se dit de la production d’énergie solaire à partir des panneaux photovoltaïques tout en utilisant la technologie domotique. Le premier avantage de ces deux concepts est d’ordre financier. L’augmentation grandissante du prix des énergies classiques est compensée par l’autoproduction d’énergie due aux panneaux photovoltaïques. L’utilisation de ces derniers permet de réduire les coûts de consommation électrique.

Ensuite, faire appel à des équipements domotiques permet de gagner du temps. Eh oui ! si vous utilisez des appareils à commander à distance, vous n’aurez plus besoin de vous rapprocher de votre appareil de chauffage ou de votre système de climatisation ou encore de votre induction pour les mettre en marche ou les éteindre. Un simple appui sur la touche d’une télécommande et le tour est joué.

Maisons connectées et cybersécurité

Maisons connectées et cybersécurité

La maison connectée provoque l’engouement d’un certain nombre de ménages à travers le monde et notamment en France. C’est normal vu les multiples avantages qu’elle procure pour ses résidents : confort, sécurité, économie d’énergie. Or, ces genres de maisons peuvent être très dangereux pour ceux qui les utilisent. En effet, utilisant de plus en plus internet, les maisons connectées sont exposées aux risques qui vont avec : la cyberattaque. Aussi, des mesures de cyber sécurités s’imposent pour garantir que les maisons connectées ne soient sources de préjudices pour ses utilisateurs.

La domotique et l’internet des objets

L’internet des objets (Ido) est l’un des techniques privilégie utilise par les maisons connectées. Comme son nom l’indique, l’internet des objets est le mode de cyber communication non plus entre personnes, mais entre des objets. Elle est plus connue sous le nom de communication machine to machine (M2M). Le pilotage des appareils domotiques à l’aide des Smartphones constitue une bonne illustration du fonctionnement de l’Ido. En effet, les Smartphones ou les tablettes font maintenant office de télécommande a distance des différents accessoires domotiques dans une maison connectée. Il est maintenant possible de verrouiller ou de déverrouiller à distance la porte d’une maison connectée a l’aide de son Smartphone, on peut aussi par exemple régler notre thermostat, éteindre les lumières, etc. avec un Smartphone et ce peu importe ou nous nous trouvons. Cependant, ces genres de procédé ne peuvent se faire que grâce à internet. Ces appareils domotiques pilotables à distance sont notamment connectés au réseau WiFi de la maison. C’est à travers ce réseau que se fait la communication entre les Smartphones et objets connecte. Comme tous les appareils connectent à un internet, les appareils domotiques peuvent ainsi être la cible des pirates informatiques.

Les habitudes à adopter pour se protéger des cyberattaques

On doit aussi effectuer quelques gestes quotidiens pour se protéger efficacement contre les pirates informatiques.. La CNIL (Commission nationale informatique Liberté) a notamment indiqué quelques habitudes que tous les utilisateurs des maisons connectés doivent adopter.

Voici ces recommandations :

– Optez pour les objets connectes fonctionnant a l’aide du réseau WiFi plutôt que par Bluetooth. En effet, on peut restreindre l’accès a un réseau WiFi par l’institution de mot de passe. Ce n’est pas possible avec un Bluetooth.

-Après avoir acquis le rooter WiFi, n’oubliez pas de changer ses mots de passe par défaut par vos propres mots de passe.

-Si votre rooter WiFi a une fonctionnalité de partage automatique des données, désactivez-la.

-Préférerez aussi les rooters WiFi qui offrent la possibilité d’accéder à ses données (vous pourrez ainsi les supprimer).

-Mettez à jour régulièrement vos différents logiciels.

-N’allumez vos objets que quand cela est nécessaire.

-Veuillez toujours à anonymiser vos données surtout lors de création des comptes en lignes nécessaires a l’utilisation de certains objets connectée.

-N’hésitez pas de demander conseils aux professionnels auprès desquels vous achetez vos appareils domotiques.

Des appareils domotiques plus sécurisés face aux piratages

Si on veut se prémunir contre le hacking de notre maison connectée, le premier réflexe à faire est d’acheter des produits de marque. En effet, entre tous les appareils connectés mis en vente sur le marché, il y a ceux qui sont plus performants contre les piratages et ceux qui le sont moins. Les produits dont la marque est très connue sont plus aptes à supporter les cyberattaques (Siemens, Bosch, Samsung, Electrolux, Apple, etc.)